Selon une étude américaine, les enfants recevant régulièrement une fessée à l'âge de 3 ans ont toutes les chances de devenir plus agressifs que leurs camarades à l'âge de 5 ans. En effet, sur 2500 mères de famille interrogées, 26.5% ont déclaré avoir corrigé leur enfant plus de 2 fois au cours du mois passé,  27.9% l'ont fait une fois, et 45.6% ne déclarent ne pas l'avoir fait.
fessee enfants violents

Les chercheurs ont ensuite observé que les enfants recevant une fessée montrent des signes d'agressivité quelques années après (soit à l'âge de 5 ans).

La plupart sont insolents, méchants, menaçants vis-à-vis des autres et parfois même bagarreurs.

Ils ajoutent que même les formes mineures de châtiments corporels favoriseraient un comportement agressif.

Ainsi, ils recommandent de privilégier les châtiments non-physiques comme mettre les enfants au coin ou les punir de leurs jeux préférés. Or aux États-Unis, la plupart des parents approuvent le châtiment corporel comme outil de discipline et d'éducation.
Le résultat de cette étude relance donc clairement le débat de l'interdiction des châtiments corporels en France...